Trump défend Google face aux attaques de Bruxelles

Le président américain Donald Trump a critiqué la détermination des concurrents occidentaux à imiter Yahoo et Google 5 milliards de dollars mercredi, exprimant que l’UE a « profité des Etats-Unis » Il a publié sur Twitter jeudi: « Je vous l’avais bien dit! Nous avons giflé cinq milliards de dollars sur nos sociétés fantastiques, les moteurs de recherche, ils ont vraiment pris du bon temps pour les Etats-Unis, mais pas pour très longtemps!  » Trump a semblé faire usage de l’amende antitrust comme une arme dans la guerre des affaires continue avec toute l’Union occidentale. Mercredi, il est vulnérable à une « énorme rétribution » de la part de l’UE, à moins que le bloc ne confirme des concessions considérables d’achat et de vente. Il coïncide avec le choix du Commissaire à la concurrence de l’Ouest d’imposer à Google les plus grands frais antitrust sur une seule organisation, au-dessus de son abus du système d’exploitation cellulaire Google android supérieur. Margrethe Vestager a déclaré que les moteurs de recherche possédaient son logiciel d’ordinateur portable bien connu pour protéger sa place de recherche. L’enquête a commencé en 2015, pré-en ligne datant de plus d’un an de la présidence de Trump, qui n’est pas rapidement connecté aux affaires entre les États-Unis et l’UE. Vestager a été vraiment interrogé sur Trump mercredi, en raison du contexte d’anxiété croissante entre l’UE et les États-Unis. Un journaliste a cité Trump, qui a récemment partagé avec le directeur européen des paiements, Jean-Claude Juncker, au G7: « Votre fiscaliste déteste l’Amérique ». Vestager a blagué comment la déclaration était juste 50% correcte. « Je travaille avec l’impôt sur le revenu et donc je suis une femme dans l’ordre qui est tout à fait raison », at-elle expliqué, mais extra: « Je suis semblable aux États-Unis. » Trump augmente sa rhétorique contre le syndicat, expliquant l’UE comme un «ennemi» des États-Unis. Trump a imposé des tarifs douaniers sur l’acier inoxydable et l’aluminium importés par l’UE, et envisage de les étendre à des véhicules importés. Le président devrait effectuer des discussions croquantes avec le directeur des paiements européens, Jean-Claude Juncker, à la Maison blanche après quelques jours, exactement là où il pourrait choisir de parler à nouveau des moteurs de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *